La Chance est une maison d’édition française de mobilier, tapis et luminaire qui présente les créations d’une sélection cosmopolite des meilleurs designers de la nouvelle génération.

Depuis 10 ans, La Chance séduit les décorateurs et amateurs éclairés du monde entier en proposant à travers ses pièces sculpturales une interprétation contemporaine de la tradition hexagonale du mobilier ornemental et décoratif.

La Chance est incarnée par Jean-Baptiste Souletie et Louise Breguet qui collaborent avec les artistes pour créer une collection sans cesse enrichie de nouvelles rencontres. Ensemble, ils imaginent des pièces sophistiquées, riches et graphiques, à même d’animer des intérieurs souvent trop sages, le tout servi par des matériaux nobles façonnés par des artisans européens.

La Chance est une maison d’édition française de mobilier, tapis et luminaire qui présente les créations d’une sélection cosmopolite des meilleurs designers de la nouvelle génération.

Depuis 10 ans, La Chance séduit les décorateurs et amateurs éclairés du monde entier en proposant à travers ses pièces sculpturales une interprétation contemporaine de la tradition hexagonale du mobilier ornemental et décoratif.

La Chance est incarnée par Jean-Baptiste Souletie et Louise Breguet qui collaborent avec les artistes pour créer une collection sans cesse enrichie de nouvelles rencontres. Ensemble, ils imaginent des pièces sophistiquées, riches et graphiques, à même d’animer des intérieurs souvent trop sages, le tout servi par des matériaux nobles façonnés par des artisans européens.

Louise Breguet et Jean-Baptiste Souletie, cofondateurs de La Chance

Nous avions la chance de partager un gout pour les pièces géométriques, très construites et architecturées.

LA MARQUE LA CHANCE EST NÉE IL Y A PRESQUE 10 ANS DE LA RENCONTRE DE DEUX PASSIONNÉS DE DESIGN, JEAN-BAPTISTE SOULETIE ET LOUISE BREGUET.

Louise a un parcours d’architecte international et a commencé sa carrière à Pékin avant de mener des projets en France et à Haïti. De retour en France, elle crée son agence parisienne en 2009. De projet en projet, elle établit un vocabulaire stylistique confortable et coloré, mâtiné de références 80s. Nait alors le désir de créer les pièces qu’elle ne trouve pas chez les marchands et de collaborer plus étroitement avec des artisans spécialisés tout en faisant appel à la nouvelle vague de designers français.

Jean-Baptiste est passionné de design et de mobilier depuis l’adolescence « Mes livres de chevet à 15 ans étaient des monographies sur Ruhlmann ou Eames et je passais mes samedis dans les showrooms de mobilier de Saint-Germain ou les antiquaires des puces ». 10 ans après, la passion est intacte et alors qu’il travaille dans un fonds d’investissement, Jean-Baptiste décide de tout quitter pour revenir à ses premières amours.

La chance – et des amis communs- permettront aux deux passionnés de se rencontrer. Ils échangent et décrivent alors les contours et les valeurs de la marque : une maison d’édition de mobilier audacieuse, ancrée dans une tradition du mobilier décoratif français ornemental, qui produit des pièces sculpturales, mais sans jamais négliger le confort.

PAR OPPOSITION AUX LOGIQUES DE LA FAST FASHION, LA PHILOSOPHIE DE LA CHANCE EST DE CRÉER DES PIÈCES PÉRENNES.

Le projet enthousiasme des designers stars qui rejoignent l’aventure : Noé Duchaufour Lawrance, Luca Nichetto, Note Design Studio dessinent notamment pour la collection inaugurale.

Un journaliste et curateur enjoint les deux associés à se lancer à Milan plutôt qu’à Paris. Aucun des deux n’a jamais même visité le Salon du meuble et une exposition semble hors budget. Qu’à cela ne tienne ! De rencontres en rencontres, le designer Tom Dixon qui inaugure cette année-là un événement dans le musée des Arts et Techniques de Milan donne sa chance au duo et la première collection est présentée entre les locomotives à vapeur 19ème du musée et devient un des événements phares de l’édition 2012 du Salon du meuble de Milan.

Louise et jean-Baptiste ont respectivement 27 et 28 ans, l’aventure commence à peine.

Nos deux premiers clients ont été un grand magasin à Hong-Kong et un architecte à Los Angeles.

Quelques mois après la présentation à Milan, la livraison des premières pièces débute avec, déjà, une clientèle très internationale.

C’est le début d’un réseau de galeries et d’architectes partenaires qui permet à La Chance d’être aujourd’hui représentée dans plus de 30 pays.

La collection grandit chaque année avec de nouvelles rencontres. Chaque produit est le résultat d’une collaboration et d’une discussion créative avec les designers. « Nous gardons les yeux grands ouverts et cherchons perpétuellement de nouveaux talents » . Dix ans après le lancement, La Chance est fière de compter parmi les signatures de la collection des artistes majeurs qu’elle a souvent contribué à faire émerger.

« Lorsque nous entamons un projet, nous échangeons avec un artiste pour comprendre sa façon de travailler et son approche – et pour lui permettre d’intégrer à son travail l’esprit de La Chance. Car même si nous sommes un éditeur, nous avons un style défini et nous travaillons à garantir la cohérence de l’ensemble de la collection. ».

L’échange se fait dès les premières idées et croquis. Puis la confrontation avec les contraintes de la production de nos artisans européens, permet d’aiguiller le dessin et progresser vers le produit final. « Chaque contrainte est un pivot sur lequel s’appuient les designers, un prétexte à la créativité, et nous sommes perpétuellement émerveillés du talent avec lequel les designers parviennent à sublimer une technique ou un matériau ». 

Nous gardons les yeux grands ouverts et cherchons perpétuellement de nouveaux talents.

Chaque pièce est fabriquée et finie à la main par des artisans européens spécialisés: dans le nord de l’Italie pour les assises et pièces tapissées, en Europe de l’Est pour le travail du métal,  mais aussi en France pour le montage des pièces certifiées par exemple. La Chance collabore aussi avec des artisans qui transforment des matériaux naturels et locaux comme le bois en Europe du Nord-Est (issus de forêts durables et certifié FSC) ou le marbre au Portugal.

Seuls les tapis sont fabriqués hors d’Europe : au Népal (tapis noués) et en Inde (tapis tuftés) qui sont des régions reconnues pour leur savoir-faire ancestral en façon de tapis.

 

Chaque contrainte est un pivot sur lequel s’appuient les designers, un prétexte à la créativité, et nous sommes perpétuellement émerveillés du talent avec lequel les designers parviennent à sublimer une technique ou un matériau.

Le studio de création, la matériauthèque, et le showroom sont ouverts sur rendez-vous, et sont situés dans l’ancienne faïencerie Loebnitz dont le au fronton décoré de panneaux en céramique provient provenant de la porte du pavillon des Beaux-Arts à l’Exposition Universelle à Paris en 1878.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies dans le but de réaliser des statistiques de visites.

D'accord