JACQUES-EMILE RUHLMANN,

SUPERSTAR ART DECO

Le style de La Chance trouve ses racines dans l’esthétique Art Déco. La marque perpétue cet héritage fort au travers de rééditions de Jacques Emile Ruhlmann, l’une des figures tutélaires du mouvement qui a défini les codes d’une nouvelle modernité pendant l’effervescente période des années folles. 

LE PREMIER ENSEMBLIER

Né à Paris en 1879 dans une famille d’industriels, peintres du bâtiment, Jacques-Emile Ruhlmann est dans un premier temps destiné à reprendre l’entreprise familiale et doit renoncer à ses ambitions artistiques. Sérieux, discipliné, doté d’un esprit vif qui observe et réfléchit, Ruhlmann révèle des qualités d’entrepreneur et son père l’autorise à l’âge de 17 ans à prendre des leçons chez un décorateur peintre. Le jeune Ruhlmann – qui a un excellent coup de crayon et un imaginaire débordant –  crée alors ses premiers motifs. 

A la mort de son père, il reprend l’entreprise familiale qu’il fait évoluer au gré de ses recherches décoratives. Il introduit des motifs nouveaux et dessine ses premiers meubles mais l’activité globale de l’entreprise reste la création et l’édition de papiers peints. Il persévère et est finalement révélé lors du Salon d’Automne de 1913 en tant qu’ensemblier et décorateur. Dès lors, Ruhlmann inaugure son agence de décoration et de design dans un hôtel particulier rue de Lisbonne où il reçoit ses clients. Le concept est novateur car Ruhlmann n’est pas seulement tapissier ou ébéniste mais crée des concepts globaux où s’expriment des savoirs différents qu’il coordonne en véritable chef d’orchestre. 

Ses collections s’étoffent, son aura grandit en France comme à l’étranger grâce à sa participation aux expositions où il obtient les plus hautes distinctions. Sa liste de clients prestigieux s’allonge : on compte parmi eux les banquiers Rothschild, l’écrivain Colette, le maharadjah d’Indore ou encore le couturier Jacques Doucet. Ruhlmann conçoit également des décors d’intérieur et des meubles pour le Palais de l’Elysée. Son style se caractérise par des meubles épurés, graphiques et élégants, 
aux lignes tendues, et qui allient des essences rares telles que l’ébène de Macassar, le palissandre, l’amarante de Guyane, l’acajou de Cuba, les écailles de tortue, l’ivoire ou le galuchat. 

L'ART DECO, UN MOUVEMENT DE SOCIETE

Né au milieu des années 1910, le mouvement Art Déco a embrassé l’ensemble du monde artistique dès 1920 et jusqu’à la Seconde guerre mondiale. De l’architecture au mobilier, en passant par l’orfèvrerie avec Puiforcat ou la joaillerie avec Cartier, tous les domaines de l’art adoptent ces nouveaux codes rigoureux et riches. Succédant à l’exubérance de l’Art nouveau, l’Art Déco revient à la pureté des formes et offre un style à la fois géométrique et décoratif. En ce sens, le mouvement est en partie lié au mouvement De Stijl et à celui – contemporain – du Bauhaus mais s’en démarque nettement par les matériaux employés (toujours traditionnels et moins industriels) et l’approche plus décorative que conceptuelle. Le mouvement est également plus élitiste de par les matériaux utilisés et la perpétuelle aspiration à l’excellence artistique artisanale, tandis que le Bauhaus – dont on retrouve de nombreux traits dans le Style International des Trente Glorieuses – s’appuie sur la standardisation et l’utilisation de techniques industrielles. 

Inventeur de formes, Ruhlmann conçoit des pièces uniques et luxueuses. Il travaille en collaboration avec les meilleurs artisans d’art de l’époque : ébénistes, marqueteurs, doreurs, laqueurs, tapissiers,… pour créer des œuvres spécifiques à chaque client auxquelles il appose son élégante signature au côté de celle de l’artisan qui a conçu l’œuvre. Ruhlmann est à la fois concepteur et producteur, mais aussi parfois éditeur et galeriste pour la fine fleur créative contemporaine. 
En collaborant avec des designers de tous horizons ayant chacun des spécialités différentes, tout comme Ruhlmann le faisait avec de nombreux talents et savoir-faire, La Chance souhaite donner une interprétation de l’esprit de Ruhlmann qui alliait tradition et modernité, et rappeler son amour pour les beaux matériaux. 

L'HOTEL DU COLLECTIONNEUR, UN CHEF-D'OEUVRE DE RUHLMANN

Inauguré lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs de 1925 après sept mois de travaux, l’Hôtel du Collectionneur est considéré comme la création la plus représentative du style Art Déco. Maître d’œuvre de cette réalisation, Ruhlmann y dirige une cinquantaine d’artistes et d’artisans de renom tels que Jean Dunand pour les laques, Edgar Brandt pour le fer forgé ou l’architecte et décorateur Pierre Patout. Triomphe du luxe, l’Hôtel présente l’intérieur idéal d’un riche amateur des années 1920. Dans chaque pièce, Ruhlmann réussit à satisfaire aux exigences fonctionnelles et sociales et à créer une ambiance esthétique spécifique. Considéré comme le clou de l’Exposition, l’Hôtel du Collectionneur est le bâtiment le plus admiré par des millions de visiteurs français et étrangers qui s’imprègnent d’un art de vivre dans un cadre contemporain. Il marque l’apothéose de Ruhlmann et l’entrée de nombreux de ses meubles dans les collections du Metropolitan Museum de New York.

LE MYTHE RUHLMANN AUJOURD'HUI

Ruhlmann a su perpétuer une tradition artisanale tout en exprimant à travers ses œuvres un langage contemporain. Il s’adapte aux évolutions de son époque mais emploie des techniques traditionnelles et s’oppose en ce sens aux créations contemporaines de Jean Prouvé, Le Corbusier ou Charlotte Perriand. Sacrifié sur l’autel de la modernité par la société nouvelle de l’après-guerre, ses créations se démodent à partir des années 1940 pour faire place à une production de masse où le mobilier se consomme plus qu’il ne fait l’objet d’un investissement. 

Redécouvert par les collectionneurs qui affectionnent ces meubles rares, d’une qualité irréprochable et à la beauté inégalable, on retrouve les créations de Ruhlmann à des prix d’or sous le marteau des maisons d’enchères ou dans les plus grands musées. 

La Chance a décidé de produire à nouveau certaines de ces œuvres, fonctionnelles et élégantes, et qui font preuve d’une déconcertante modernité, presque 100 ans après leur création. 
 

CONTACT

info@lachance.paris

Tel: +33 (0) 9 72 31 12 77

4 rue de la Pierre Levée

75011 PARIS

 

By appointment from MONDAY to FRIDAY

 

SUBSCRIBE TO LA CHANCE NEWSLETTER

  • White Instagram Icon
  • White Facebook Icon
  • White Pinterest Icon

Copyright © 2019 La Chance

 All Rights Reserved

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Pinterest Icon
logo-classic-jpeg.png